• Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

Vendu

Hôtel particulier Art Déco

Eugène Printz

1934

Angoulême 16

Description

Ce remarquable Hôtel particulier de style Art déco a été réalisé par les architectes Cazalis et Lacroix en 1934 pour un riche industriel de la région. Son intérieur a été entièrement aménagé par le célèbre décorateur Eugène Printz.

 

Il prend place à Angoulême, le long des remparts de la vieille ville. Bien situé, il se trouve à 5 minutes de la gare TGV qui dessert Paris-Montparnasse en 2h30 (bientôt à 1h30 avec la ligne LGV en 2018) et Bordeaux en 1h. L’aéroport de Bordeaux Mérignac est à 1h30 en voiture.

 

Cet Hôtel particulier développe une surface de 590 m² sur trois niveaux. L’accès se fait par une entrée pavée de marbre poli menant à un hall dominé par un escalier d’apparat tapissé de miroirs, identique à celui de Coco Chanel dans son appartement de la rue Cambon à Paris. Le rez-de-chaussée accueille deux salons, une grande salle à manger exposée Sud, une arrière-cuisine et une cuisine ouverte sur une terrasse de 40 m², avec accès au jardin paysager de 117 m² et ses deux fontaines.

 

Le premier étage comprend un boudoir, un grand bureau exposé Sud avec une vue panoramique, une suite parentale avec dressing et une salle de bain toute en mosaïque bleue et une chambre avec salle de bain. Le deuxième étage abrite deux chambres, une pièce à aménager exposée Sud et une salle de bain

 

Ce très bel ensemble a conservé son précieux décor d’origine, dont une importante porte en verre de fer forgé menant vers une superbe grille de fer nickelé à grands motifs géométriques, toutes deux dessinées par Szabo. Ce majestueux hall d’entrée est éclairé par un vitrage de verre martelé à motifs abstraits. Un ensemble décoratif remarquable par son ampleur et complété par de nombreux détails de qualité dans les étages : escalier en acajou massif, étagères encastrées en bois de palmier avec des finitions de cuivre oxydé, appliques en cristal de Ruhlmann.

 

Un bien rare aux prestations haut de gamme dans le cœur d’Angoulême.

Historique

Eugène Printz, né en 1889 à Paris et mort en 1948, est un ébéniste et décorateur français. Il est considéré comme un des piliers du mouvement Art déco.

 

Printz se forme à la copie de meubles anciens dans l’atelier de son père, situé faubourg Saint-Antoine à Paris. A partir des années 1920, il s’essaie à des créations modernes et développe son style personnel. Il présente des pièces en collaboration avec Pierre Chareau à l'Exposition internationale des Arts décoratifs et industriels modernes de 1925. Dès l'année suivante, il expose dans divers salons : le Salon des artistes décorateurs, le Salon d'automne, le Salon des Tuileries et à l'Exposition coloniale internationale de 1931, il présente le bureau réalisé pour le Maréchal Lyautey. À l'Exposition internationale de 1937, il participe au Pavillon des Artistes Décorateurs et au Pavillon de la Lumière.

 

En France, il reçoit des commandes publiques et privées. Il travaille pour le Mobilier National, la ville de Paris, décore les appartements de la princesse de La Tour d'Auvergne au château de Grosbois, les bureaux de Jeanne Lanvin à Paris. Très actif, il compte aussi sur une importante clientèle étrangère au Royaume-Uni, en Belgique, en Amérique du Nord et au Mexique.

BIBLIOGRAPHIE

 

Klaus Friedrich, Eugène Printz: Möbel, 1927-1946, Köln, Galerie Claude,‎ 2005.

 

Guy Bujon, Jean-Jacques Dutko, Eugène Printz, Paris, Editions du Regard, 1986.

 

Clousot Henri, « Eugène Printz, meublier et architecte » in Mobilier et Décoration, 1934, pp. 417-419.

À proximité